Michel Gendron
René Binette et l'Écomusée du fier monde

Michel Gendron, René Binette et l’Écomusée du fier monde

Lire un extrait
ÉTUDE DE CAS. Depuis 1996, l’Écomusée du fier monde loge dans l’ancien bain public Généreux, situé rue Amherst, tout juste au sud de Sherbrooke, dans le Centre-Sud de Montréal. Ce projet prend forme au début des années 1980, alors que Michel Gendron travaille pour les Habitations communautaires Centre- Sud, un organisme (aujourd’hui disparu) voué à la création de coopératives d’habitations.

Pour acheter une licence « Licence par enseignement », vous devez vous enregistrer et être approuvé par notre administration.

Produit

Résumé

Depuis 1996, l’Écomusée du fier monde loge dans l’ancien bain public Généreux, situé rue Amherst, tout juste au sud de Sherbrooke, dans le Centre-Sud de Montréal. Ce projet prend forme au début des années 1980, alors que Michel Gendron travaille pour les Habitations communautaires Centre- Sud, un organisme (aujourd’hui disparu) voué à la création de coopératives d’habitations. Le quartier Centre-Sud connaît alors des bouleversements importants (désindustrialisation massive, démolition de nombreux édifices à logements, spéculation, familles monoparentales, indices de pauvreté accrus, etc.), et fait face à des transformations sociodémographiques sans précédent. C’est dans ce contexte que les Habitations Communautaires décident de parrainer un projet de musée. Mais de quel musée parle-t-on au juste? Ce cas retrace la naissance de ce nouveau concept de muséologie, l’histoire de l’Écomusée du fier monde, et le rôle qu’y on joué Michel Gendron, premier directeur, et René Binette, premier conservateur.

Information complémentaire

Année

2002

Annexe

Oui

Éditeur

Centre de Cas HEC Montréal

Format

PDF

Industrie

Culturel, Gestion des arts, Musée

Institution

HEC Montréal

Nombre de pages

30

Notes pédagogiques

Non

Langue

Français

Licence

Distribution corporative, Enseignement par professeur, Utilisation personnelle

Taille

434 ko

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Michel Gendron, René Binette et l’Écomusée du fier monde”