La tentative d’acquisition avortée d’Agrium sur CF Industries Holdings

8,00 $50,00 $

ÉTUDE DE CAS. Cette histoire prend place au début de 2010, quelques semaines après qu’Agrium, un important fabricant et distributeur d’engrais, ait retiré son offre d’achat sur CF Industries Holdings, un autre producteur d’engrais.

Effacer

Pour acheter une License d'enseignement, vous devez vous enregistrer et être approuvé par notre administration.

Description

La tentative d’acquisition avortée d’Agrium sur CF Industries Holdings : résumé

La tentative d’acquisition avortée d’Agrium sur CF Industries Holdings est une étude de cas de Alix Mandron.

Cette histoire prend place au début de 2010, quelques semaines après qu’Agrium, un important fabricant et distributeur d’engrais, ait retiré son offre d’achat sur CF Industries Holdings, un autre producteur d’engrais. La première offre a été faite au début de 2009 et la dernière, en novembre de la même année. La responsable du groupe de travail sur les fusions et acquisitions d’Agrium souhaite examiner l’offre d’achat avortée afin de déterminer s’il y a eu des failles dans l’évaluation ou dans le montage de la transaction, ou encore si la cible était tout simplement trop exigeante. Des détails sur le secteur et sur la société sont inclus, ainsi qu’un sommaire de l’offre initiale et des bonifications subséquentes. Des fichiers Excel et des cartes accompagnent le cas. En plus de l’analyse financière comparative et de l’évaluation des fonds propres, ce cas est une occasion d’aborder et d’évaluer les effets de synergie, les primes d’acquisition et les formes de paiement.

Objectifs pédagogiques

Ce cas est avant tout un cas d’évaluation d’une acquisition. Il est structuré de façon à couvrir les sujets suivants : motifs d’acquisition et évaluation des effets de synergie, analyse financière et évaluation de partenaires potentiels autonomes, détermination du prix de la transaction et du ratio d’échange des actions et considérations juridiques, fiscales et autres pour le montage de la transaction. Son but premier est d’amener les étudiants à réaliser que les fusions et acquisitions ne sont pas (ou ne devraient pas être) « une simple affaire de chiffres », même lorsqu’elles sont abordées du point de vue d’un chef des finances. Autrement dit, outre les chiffres, les fusions et acquisitions exigent une bonne compréhension du fonctionnement pratique du secteur et des sociétés. Un autre objectif important consiste à établir un lien explicite entre la stratégie de la société, le prix offert, la prime de contrôle et les avantages découlant de l’acquisition. Un objectif pédagogique secondaire est de permettre aux étudiants d’améliorer leurs aptitudes pour l’analyse financière, en particulier l’analyse financière comparative. Enfin, on peut aussi faire ressortir et illustrer le fait que même si une acquisition est un projet d’investissement qui doit être évalué comme n’importe quel autre projet (au moyen du calcul de la VAN, par exemple), le niveau de complexité est plus grand dans la mesure où les aspects juridiques, fiscaux et financiers sont habituellement plus importants et doivent être soigneusement considérés au moment du montage de l’offre.

Autres informations

Aussi disponible en anglais.

Des notes pédagogiques sont disponibles pour les professeurs seulement. Contactez le Centre de cas HEC Montréal.

Informations complémentaires

Année

Éditeur

Format

Industrie

, ,

Institution

Langue

Licence

, ,

Nombre de pages

Notes pédagogiques

Numéro centre de cas

Parution

Range de pages

Taille

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “La tentative d’acquisition avortée d’Agrium sur CF Industries Holdings”