Katharine Graham et le Washington Post

8,00 $50,00 $

ÉTUDE DE CAS. Contre toute attente, elle se révèle une gestionnaire efficace et une éditrice sans peur et sans reproche face à un gouvernement dont ses journalistes avaient osé mettre à jour les abus.

Effacer

Pour acheter une License d'enseignement, vous devez vous enregistrer et être approuvé par notre administration.

Description

Katharine Graham et le Washington Post : résumé

Katharine Graham et le Washington Post est une étude de cas de Jacqueline Cardinal et Laurent Lapierre.

Mère de famille et épouse exemplaire de Philip Graham, éditeur en titre du journal The Washington Post, Katharine Graham était la fille d’un riche financier et d’une ancienne journaliste devenue mécène. Au suicide de son mari, survenu en 1963, elle décide de le remplacer à la tête du journal ayant appartenu autrefois à son père. Contre toute attente, elle se révèle une gestionnaire efficace et une éditrice sans peur et sans reproche face à un gouvernement dont ses journalistes avaient osé mettre à jour les abus.

Sous sa gouverne, la révélation de deux scandales bousculera le monde de l’édition et celui de la politique : les Papiers du Pentagone et l’affaire Watergate. Katharine Graham fera ensuite l’histoire dans les milieux d’affaires par son affrontement victorieux contre les puissants syndicats des pressiers qu’elle mettra au pas de la modernisation des techniques d’impression, assortie d’une gestion ouverte des ressources humaines.

Objectifs pédagogiques

Par sa nature même, ce cas se prête merveilleusement bien à une réflexion en profondeur sur le leadership, et plus particulièrement sur celui exercé par une femme dans un milieu, à l’époque, majoritairement masculin. Dans une perspective plus large, et au-delà du genre (entendu au sens académique de caractéristique sexuelle), il illustre comment un dirigeant, homme ou femme, peut se servir de crises ou de ruptures comme autant d’occasions d’introspection fertile, de changement pour lui-même ou elle-même en tant que personne, et de renouvellement et d’enrichissement de son leadership dans une entreprise qui constitue souvent, pour le meilleur et pour le pire, un prolongement de son principal dirigeant.

Autres informations

Des notes pédagogiques sont disponibles pour les professeurs seulement. Contactez le Centre de cas HEC Montréal.

Informations complémentaires

Année

Éditeur

Format

Industrie

Institution

Langue

Licence

, ,

Nombre de pages

Notes pédagogiques

Numéro centre de cas

Parution

Prix

Range de pages

Taille

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Katharine Graham et le Washington Post”