Skip to content

Cinemania et Guilhem Caillard : faire sa marque dans l’univers des festivals de films montréalais

8,00 $50,00 $

ÉTUDE DE CAS. Le cas aborde les enjeux de la programmation, de la gouvernance et du financement, du renouvellement des publics et de la relation avec les autres festivals de films à Montréal.

Effacer

Pour acheter une License d'enseignement, vous devez vous enregistrer et être approuvé par notre administration.

Description

Cinemania et Guilhem Caillard : faire sa marque dans l’univers des festivals de films montréalais : résumé

Cinemania et Guilhem Caillard : faire sa marque dans l’univers des festivals de films montréalais est une étude de cas de Marie-Claude Viau, Serge Poisson-de Haro et Anne Mesny.

Ce cas porte sur les enjeux stratégiques du festival Cinemania, festival montréalais créé en 1995, spécialisé dans les films francophones, principalement français, présentés avec sous-titres anglais. Le cas se situe en 2018, quatre ans après l’entrée en poste du directeur général, Guilhem Caillard, qui travaille en étroite collaboration avec la fondatrice de l’événement, Maidy Teitelbaum. Alors que Mme Teitelbaum avait jusque-là personnifié à elle seule le festival, la latitude et l’exposition offerte au nouveau directeur indique un changement dans la culture organisationnelle de l’entreprise.

Le cas aborde les enjeux de la programmation (notamment l’inclusion de films québécois), de la gouvernance et du financement (grâce au réseau de sa fondatrice, Cinemania peut compter sur des revenus autonomes importants, mais la difficulté consiste à obtenir du financement de l’État), du renouvellement des publics (attirer un auditoire jeune tout en retenant le public anglophone) et de la relation avec les autres festivals de films à Montréal (coopétition). En 2018, alors que Cinemania est sur le point d’atteindre 25 ans d’existence, la quête de la pérennité demeure un défi important.

Objectifs pédagogiques

  • Analyser les enjeux stratégiques d’une organisation culturelle, et d’un festival de films en particulier, notamment ceux qui ont trait à l’évolution de la mission, au positionnement, à la gouvernance, au financement et aux relations avec les concurrents
  • Formuler des pistes de développement et des recommandations concrètes pour assurer la croissance et la pérennité d’une organisation culturelle, en lien avec le diagnostic stratégique interne et externe
  • Acquérir une vision globale d’un secteur culturel (ici, les festivals de films)

Principaux thèmes couverts

  • Festivals de films
  • Organisation culturelle
  • Stratégie
  • Coopétition
  • Mission

Concepts et théories en lien avec le cas

  • Organisation culturelle
  • Stratégie
  • Coopétition
  • Mission

Informations additionnelles

Des notes pédagogiques sont disponibles pour les professeurs uniquement. Veuillez contacter le Centre de cas HEC Montréal.

Informations complémentaires

Année

Éditeur

Format

Institution

Langue

Licence

,

Nombre de pages

Notes pédagogiques

Numéro centre de cas

Parution

Range de pages

Taille

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Cinemania et Guilhem Caillard : faire sa marque dans l’univers des festivals de films montréalais”
Scroll To Top