Skip to content

Le Festival de Lanaudière : la musique classique à la belle étoile!

8,00 $50,00 $

ÉTUDES DE CAS. Ce cas décisionnel, qui débute à la fin de la saison 2013 du Festival de Lanaudière, est consacré à la nécessité pour la direction du Festival (et notamment pour son directeur général, François Bédard) d’affronter les défis de la gestion festivalière, a fortiori au sein d’un festival de musique classique, à l’heure des réductions des subventions publiques et des changements dans le comportement des consommateurs relativement à leur mode de consommation de la culture, et de la musique en particulier.

Effacer

Pour acheter une License d'enseignement, vous devez vous enregistrer et être approuvé par notre administration.

Description

Résumé

Ce cas décisionnel, qui débute à la fin de la saison 2013 du Festival de Lanaudière, est consacré à la nécessité pour la direction du Festival (et notamment pour son directeur général, François Bédard) d’affronter les défis de la gestion festivalière, a fortiori au sein d’un festival de musique classique, à l’heure des réductions des subventions publiques et des changements dans le comportement des consommateurs relativement à leur mode de consommation de la culture, et de la musique en particulier. Le cas expose les ressources et compétences du Festival tout en les inscrivant dans le contexte global festivalier très riche du Grand Montréal. Le cas permet de comprendre clairement la situation du Festival au regard de son histoire singulière, et revient sur les difficultés financières très importantes que celui-ci avait dû affronter, menant François Bédard à la tête de l’organisation il y a une vingtaine d’années. Le cas dresse un portrait synthétique de la situation de la musique classique et de sa fréquentation au Québec, tout en comparant le Festival avec d’autres festivals importants dans le domaine de la musique classique, aussi bien en Amérique du Nord qu’en Europe (Nantes et Salzbourg principalement). Le contexte environnemental est d’autant plus important dans le cadre d’un festival culturel que celui-ci est particulièrement dépendant de l’environnement touristique dans lequel il se situe ainsi que des bassins de population potentiels. À la fin du cas, différentes pistes possibles (dynamiser l’image du Festival, nouer des partenariats, diversifier les sources de revenus et augmenter les revenus autonomes) sont explorées.

Objectifs pédagogiques

  1. Comprendre les enjeux inhérents à la gestion d’un festival de réputation internationale, mais aux moyens relativement limités, et ce, dans le contexte concurrentiel
  2. Comprendre les modifications des habitudes de consommation du public, ainsi que l’adaptation nécessaire de la part d’une organisation culturelle à celles-ci
  3. Comprendre les particularités de la gestion festivalière, ainsi que les modèles d’affaires propres à cette dernière

Thèmes couverts

Le diagnostic stratégique interne et externe que doit faire un gestionnaire culturel pour poser des choix d’action stratégique devant les enjeux de gestion d’un festival de musique classique (maintien de l’excellence artistique, renouvellement du public, financement…).

Concepts et théories avec le cas

  • Analyse stratégique de l’environnement (PESTEL, Porter, facteurs-clés de succès)
  • Analyse interne : ressources, compétences
  • Modèles d’affaires
    Stratégies de Coopétition

Autres informations

Des notes pédagogiques sont disponibles pour les professeurs seulement. Contactez le Centre de cas HEC Montréal.

Informations complémentaires

Année

Annexe

Éditeur

Format

Industrie

, , ,

Institution

Langue

Notes pédagogiques

Nombre de pages

Parution

Licence

, ,

Taille

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Le Festival de Lanaudière : la musique classique à la belle étoile!”
Scroll To Top