Santé, bien-être et performance organisationnelle chez le personnel d’un établissement d’enseignement supérieur québécois

0,00 $

RAPPORT DE RECHERCHE. L’intensification du travail, engendrée notamment par l’accès au travail en tout temps et en tous lieux, de même que les changements rapides dans le monde du travail s’accompagnent d’une « nouvelle » catégorie de risques professionnels, nommés facteurs de risques psychosociaux (FRPS).

Description

Santé, bien-être et performance organisationnelle chez le personnel d’un établissement d’enseignement supérieur québécois : résumé

Santé, bien-être et performance organisationnelle chez le personnel d’un établissement d’enseignement supérieur québécois a été créé par Manon Truchon.

L’intensification du travail, engendrée notamment par l’accès au travail en tout temps et en tous lieux, de même que les changements rapides dans le monde du travail s’accompagnent d’une « nouvelle » catégorie de risques professionnels, nommés facteurs de risques psychosociaux (FRPS). Ces derniers réfèrent au stress occupationnel, clairement associé à différents troubles de santé et de maladies. Les plus courants sont les troubles musculosquelettiques (TMS) et les troubles de santé psychologique lesquels sont notamment associés à l’absentéisme et à l’incapacité prolongée dont les coûts sont énormes et sans cesse croissants. Leurs conséquences sont également lourdes sur le plan humain. Les organisations qui souhaitent demeurer performantes, attrayantes et compétitives sont invitées plus que jamais à se soucier de ces nouveaux facteurs risques afin de préserver la santé et le bien-être au travail de leur personnel. Pour ce faire, une première étape consiste à en dresser le bilan. Or, peu d’instruments de mesure intègrent l’ensemble des FRPS connus et encore moins sont élaborés sur la base d’un modèle théorique visant à soutenir les interventions en milieu de travail.

Objectifs

La présente étude comportait 2 volets :

  • Le premier, de nature méthodologique, visait à compléter la validation d’un nouveau questionnaire sur la santé et le bien-être psychologique, le questionnaire sur la santé et le bien-être au travail (QSBT), puis à tester la plausibilité d’un modèle théorique élaboré par notre équipe.
  • Le second, descriptif et relationnel, visait à dresser un portrait non seulement des FRPS, mais également des facteurs de protection (FP) organisationnels qui nuisent ou contribuent à la santé et au bien-être au travail chez le personnel d’un établissement d’enseignement supérieur du Québec de même qu’à vérifier si les résultats sur ces facteurs sont différents selon le groupe de référence (c.-à-d. l’unité de rattachement, p. ex. la faculté, le service) et le groupe d’emploi (p.ex. le personnel professionnel) et autres variables sociodémographiques (p. ex. âge, sexe).

Méthode

Le QSBT (Truchon, et coll., en préparation) a été transmis de façon électronique à tout le personnel d’un établissement d’enseignement supérieur québécois (N = 6193). Le personnel disposait d’une période de 10 jours ouvrables pour répondre à 162 questions. Un taux de réponse de 45 % a été obtenu (N = 2770/N total 6193).

Informations complémentaires

Année

Format

Institution

Langue

Nombre de pages

Range de pages

Taille

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Santé, bien-être et performance organisationnelle chez le personnel d’un établissement d’enseignement supérieur québécois”