Cahier REALISME n°11 : L’équité en santé mondiale : qu’en est-il de la fabrique, de la circulation et des conséquences des stéréotypes sur les populations ?

0,00 $

CAHIER. Ce document recherche à dégager des moyens de sortir d’un discours qui a tendance à naturaliser la différence et à donner beaucoup de place à la question de la diversité tout en omettant, dans une certaine mesure, la question du racisme et des inégalités sociales et économiques partout présentes.

Description

Cahier REALISME n°11 : L’équité en santé mondiale : qu’en est-il de la fabrique, de la circulation et des conséquences des stéréotypes sur les populations ? : résumé

La santé mondiale est un vaste champ de savoirs et d’interventions dont l’intérêt porte sur des grands enjeux comme les inégalités sociales transnationales qui affectent toutes les populations dans le monde. La constitution d’un savoir issu de pratiques comparatives entre groupes sociodémographiques est un moyen d’informer l’intervention destinée à ce qui est communément qualifié de communautés. Selon une certaine littérature, les disparités raciales et ethniques sanitaires sont un problème de santé mondiale. Malgré la controverse qui entoure l’usage de la catégorie de race, à laquelle sont souvent associées voire préférées celles d’ethnicité ou encore de culture, certains auteurs jugent que leur mobilisation comme cadre d’analyse reste pertinente pour discuter et rendre compte des iniquités sociales dans le monde. En d’autres mots, ces catégories permettraient d’identifier des groupes et des individus désavantagés sur le plan médico-sanitaire.

Objectifs

Cahier REALISME n°11 : L’équité en santé mondiale : qu’en est-il de la fabrique, de la circulation et des conséquences des stéréotypes sur les populations ? vise à discuter la manière dont ces trois catégories sont instrumentalisées par les pratiques sanitaires qui constituent, ensemble, comme cela avait déjà été proposé dans un autre contexte, un système d’opposition et de différence. En d’autres mots, la construction de cette forme de savoir relève de pratiques dans le champ sanitaire qui en viennent à reproduire, renforcer et donner un nouveau sens à la différence dans l’opposition. C’est un ensemble d’opérations qui aboutissent éventuellement à la constitution de stéréotypes à connotation raciale, ethnique voire culturelle.

Méthodes

Nos propos s’appuient sur deux recherches ayant été menées aux États-Unis et au Burkina Faso. La première a procédé à une déconstruction du discours de la santé publique américaine et plus précisément des pratiques et des représentations à propos de la catégorie de race. Elle la situe dans son contexte historique et politique. La seconde a observé la circulation de stéréotypes à propos de certaines populations locales au sein des discours de professionnels de santé au Burkina Faso. Elle a aussi permis de discuter des conséquences potentielles de ces stéréotypes sur une politique sanitaire.

Résultats

Plus globalement, dans ce commentaire, nous discutons des conséquences potentielles des stéréotypes sur la santé des populations visées et sur leurs conduites. Enfin, nous cherchons à dégager des moyens de sortir d’un discours qui a tendance à naturaliser la différence et à donner beaucoup de place à la question de la diversité tout en omettant, dans une certaine mesure, la question du racisme et des inégalités sociales et économiques partout présentes.

Informations complémentaires

Année

Format

Industrie
Institution

,

Langue

Nombre de pages

Parution

Regroupement

Taille

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Cahier REALISME n°11 : L’équité en santé mondiale : qu’en est-il de la fabrique, de la circulation et des conséquences des stéréotypes sur les populations ?”