Accessibilité et offre active : Santé et services sociaux en contexte linguistique minoritaire

0,00 $

LIVRE NUMÉRIQUE. Pour les communautés francophones en situation minoritaire (CFSM), l’offre active des services de santé et des services sociaux en français est une question de qualité, de sécurité, d’humanisation des soins et services, de droit et d’équité, et d’éthique professionnelle.

Description

Accessibilité et offre active : Santé et services sociaux en contexte linguistique minoritaire : résumé

Pour les communautés francophones en situation minoritaire (CFSM), l’offre active des services de santé et des services sociaux en français est une question de qualité, de sécurité, d’humanisation des soins et services, de droit et d’équité, et d’éthique professionnelle.

Les enjeux liés à la formation postsecondaire et aux ressources humaines, notamment au recrutement et à la rétention des professionnels, sont particulièrement importants, car il est essentiel de former des leaders capables d’intervenir efficacement et de soutenir une meilleure organisation des milieux de travail.

Ainsi, cet ouvrage combine la théorie et les données empiriques pour se diriger vers l’action afin de permettre aux futurs professionnels de mieux saisir les enjeux de l’accessibilité et de l’offre active de services en français qui se posent en milieu de travail.

Cet ouvrage collectif multidisciplinaire est le premier à réunir des chercheurs en santé, en travail social, en sociologie, en science politique, en administration publique, en droit et en éducation, afin d’approfondir les enjeux linguistiques en matière de santé et de services sociaux, de même que d’offre active de services en français.

Autres informations

Aussi disponible en anglais.

Informations complémentaires

Année

Collection

Éditeur

Format

Institution

Langue

NINL (ISBN)

Nombre de pages

Range de pages

Taille

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Accessibilité et offre active : Santé et services sociaux en contexte linguistique minoritaire”