Études de cas

Découvrez nos études de cas, produites par des professeurs-chercheurs de renommée internationale qui vous permettront d’explorer avec les participants leur capacité d’analyse des situations et de résolution de problèmes.

Assurances ABC

Assurances ABC

8,00 $50,00 $

ÉTUDE DE CAS. Après une introduction qui décrit brièvement l’entreprise Assurances ABC, entreprise de courtage en assurances d’une vingtaine de personnes qui s’adresse tant aux entreprises qu’aux particuliers, le cas se présente comme une conversation entre Thérèse (directrice du Service Particuliers) et Charles (PDG et directeur du Service Entreprises) au sujet d’une réorganisation des activités que Thérèse voudrait mettre en place à la suite des difficultés que les courtiers éprouvent à maintenir un bon taux de conservation de la clientèle et à dénicher de nouveaux clients. La discussion s’achève sur la promesse d’une nouvelle rencontre entre Thérèse et Charles la semaine suivante, au cours de laquelle Charles devra présenter à Thérèse le résultat de ses propres réflexions sur la réorganisation suggérée.

Spinal mouvement

Spinal mouvement

8,00 $50,00 $

ÉTUDE DE CAS. En 2004, Spinal Mouvement (SM) fonctionne à pleine capacité, et son fondateur et dirigeant Jean-François Harvey doit prendre plusieurs décisions concernant la croissance de l’entreprise.

Absences et retards : le casse tête d'un gestionnaire

Absences et retards : le casse tête d’un gestionnaire

8,00 $50,00 $

ÉTUDE DE CAS. Cette étude de cas en gestion des ressources humaines met en situation une femme : Maria Villalonga, directrice d’un organisme à but non lucratif (OBNL) situé à Québec. Celle-ci rencontre successivement trois de ses employés pour leur parler de leurs absences et leurs retards répétés.

Pierre Péladeau : Gagner

Pierre Péladeau : Gagner

0,00 $

ÉTUDE DE CAS. Cette étude de cas en stratégie porte sur Pierre Péladeau, l’un des entrepreneurs les plus connus au Québec. Cette histoire de cas retrace son histoire personnelle, celle de son cheminement scolaire et de ses premières expériences d’entrepreneur.

Histoire d'un mariage professionnel Francois Cartier et Marcel Sanscartier

Histoire d’un mariage professionnel Francois Cartier et Marcel Sanscartier

8,00 $50,00 $

ÉTUDE DE CAS. Ce cas retrace la carrière de François Cartier (FC) et de Marcel Sanscartier (MS), depuis leurs débuts en 1989 lors de leur première collaboration pour créer ce qui deviendra Les Éditions Ma Carrière, en passant par la vente de l’entreprise en avril 2000 et leur intégration dans Jobboom, jusqu’à l’élargissement de leurs responsabilités en 2003-2004 comme vice-présidents de la société Netgraphe, société mère de Jobboom. Au total, le cas retrace près de 16 années d’un  « mariage professionnel » plutôt réussi entre les deux hommes.

Diriger les électrons libres

Diriger les électrons libres

8,00 $50,00 $

ÉTUDE DE CAS. Au sein d’un centre de recherche « appliquée » en gestion, controverse entre un chercheur (Gingras), les partenaires industriels (entreprises en télécommunications) et les dirigeants du Centre, autour d’un projet de recherche sur le thème du partage des bénéfices dans le cas de projets d’entreprises en réseau.

Tamara Johnson : une étape de carrière cruciale

Tamara Johnson : une étape de carrière cruciale

8,00 $50,00 $

ÉTUDE DE CAS. Tamara Johnson œuvre dans la division « santé » d’une grande multinationale, un des premiers manufacturiers, distributeurs et fournisseurs de services au monde dans le domaine de l’équipement médical. Entrée dans l’entreprise en 2002 comme directrice du service à la clientèle, elle obtient en 2005 une promotion en tant que directrice de la distribution.

Mellencorp Canada inc. : une demande pour évaluer son supérieur direct

Mellencorp Canada inc. : une demande pour évaluer son supérieur direct

8,00 $50,00 $

ÉTUDE DE CAS. Kate Ness, directrice du service à la clientèle chez Mellencorp Canada, disposait de quelques secondes en ce matin du 8 mars 2004 pour décider quoi répondre au nouveau président de la compagnie, Ross Pert. Ce dernier avait convoqué Kate Ness à un entretien sans lui en dévoiler l’objet, mais en la prévenant d’avance qu’il devrait rester strictement confidentiel. Il venait de demander à Kate Ness d’évaluer de 1 à 10 la performance du vice-président aux opérations, Martin Solten, supérieur direct de Kate Ness, sous l’autorité duquel elle travaillait difficilement depuis deux ans.