L’Opéra national de Paris et Gerard Mortier

8,00 $50,00 $

ÉTUDE DE CAS. Les « années Mortier » auront marqué profondément la vie opératique non seulement française et européenne, mais bien mondiale; car pendant son court mandat, le directeur de l’ONP n’aura de cesse de réinventer un genre qu’il adore afin, pour reprendre ses propres mots, de le sauver d’une mort annoncée.

Clear

To buy a "Teaching License", you must register and be approved by our administration.

Description

L’Opéra national de Paris et Gerard Mortier : résumé

L’Opéra national de Paris et Gerard Mortier est une étude de cas de Laurent Lapierre et Jacqueline Cardinal.

Les « années Mortier » auront marqué profondément la vie opératique non seulement française et européenne, mais bien mondiale; car pendant son court mandat, le directeur de l’ONP n’aura de cesse de réinventer un genre qu’il adore afin, pour reprendre ses propres mots, de le sauver d’une mort annoncée. Pour le Belge Mortier, confiner l’opéra à son rôle de spectacle gentil sonnera sa mort à plus ou moins court terme. Il s’est fixé pour mission de redonner au théâtre chanté sa puissance dramatique, porteuse de catharsis, et son fort pouvoir de réflexion « dans la Cité ».

Objectifs pédagogiques

Selon l’un ou l’autre des angles pédagogiques suggérés ci-après, l’analyse peut s’élaborer à partir de la question suivante : « Si vous étiez Nicolas Joel, successeur de Gerard Mortier à l’Opéra national de Paris, que retiendriez-vous du style de gestion de votre prédécesseur et que rejetteriez-vous? »

  • Management culturel
  • Marketing, commercialisation et édition
  • Ressources humaines
  • Finance
  • Gouvernance
  • Leadership et habiletés de direction

Autres informations

Des notes pédagogiques sont disponibles pour les professeurs seulement. Contactez le Centre de cas HEC Montréal.

Additional information

Year

Editor

Format

Industry

Institution

Language

License

, ,

Number of Pages

Teaching Notes

Case centre numbering

Publication

Size

Reviews

There are no reviews yet.

Be the first to review “L’Opéra national de Paris et Gerard Mortier”