Anorexie, boulimie et société : Penser des corps qui dérangent

25,99 $

LIVRE NUMÉRIQUE. Par l’examen de discours scientifiques qui visent à comprendre le caractère social de ces troubles alimentaires, l’auteure présente les diverses conceptions de l’individu et de son rapport à la société qui organisent la manière dont on comprend l’anorexie et la boulimie.

Description

Anorexie, boulimie et société : Penser des corps qui dérangent : résumé

Anorexie, boulimie et société : Penser des corps qui dérangent est l’oeuvre de Laurence Godin.

Dans les années 1970, l’anorexie et la boulimie ont fait une entrée fracassante dans l’espace public. Dès le départ, on leur suppose un fort ancrage social. Toutefois, les différentes disciplines mobilisées autour de la question ne parviennent jamais vraiment à comprendre la teneur de la relation entre troubles alimentaires et société. Par l’examen d’une variété de discours scientifiques sur la dimension sociale de l’anorexie et de la boulimie, issus entre autres de la psychiatrie, de la psychologie, des gender studies et des neurosciences, l’auteure de cet ouvrage présente les diverses conceptions de l’individu et de son rapport à la société qui organisent cette littérature.

L’un des principaux enjeux qui se présentent aujourd’hui consiste à penser ensemble les troubles alimentaires comme expérience intime et située ainsi que les traits dominants des sociétés contemporaines. Dans ce cadre, l’auteure se penche entre autres sur la relation entre le corps et la santé mentale pour dégager des pistes de réflexion qui pourraient permettre de lier l’intime et le social.

Cet ouvrage intéressera les étudiants, les chercheurs et les intervenants. Il propose un état des savoirs sur la dimension sociale des troubles alimentaires, une analyse sociologique des représentations de l’individu et de la société imbriquées à ces discours et un examen des possibilités qu’offre l’intégration du corps vécu et ressenti à la sociologie de la santé mentale.

Table des matières

  • INTRODUCTION
  • Chapitre 1 : L’ANOREXIE ET LA BOULIMIE COMME OBJETS DE CONNAISSANCE
    • L’invention médicale des troubles alimentaires
    • La stabilisation des concepts
    • Épidémiologie, classes sociales et appartenance ethnique
    • Compter les anorexiques et les boulimiques
    • Y a-t-il aujourd’hui une épidémie d’anorexie mentale?
    • Usages idéologiques des troubles alimentaires
  • Chapitre 2 : CORPS, SUBJECTIVITÉ ET NORMATIVITÉ
    • Désordre mental, problème social ou problème du social ?
    • Le corps hors norme comme limite du social
    • Difficultés méthodologiques
    • Pratiques des corps anorexiques et boulimiques
    • L’étude sociologique des troubles alimentaires
    • Question et objectifs de recherche
    • Deux modernités, trois individualismes
  • Chapitre 3 : CHERCHER LE SOCIAL DANS LES TROUBLES ALIMENTAIRES
    • Délimiter le terrain
    • Le paradigme biomédical
    • L’approche par la famille
    • Le courant psychanalytique
    • La psychologie féministe et l’analyse sociale
    • Les neurosciences cognitives et sociales
    • L’épigénétique
    • Constitution du corpus
    • Analyse de contenu
    • Limites et biais de l’enquête
  • Chapitre 4 : LE PROBLÈME DE L’INTENTION
  • Chapitre 5 : LE PARADIGME BIOMÉDICAL ET LE MODÈLE SOCIOCULTUREL
    • Un défaut du développement sexuel ?
    • Une quête effrénée de minceur?
    • Classe sociale et origine ethnique
    • De la volonté de minceur au désordre psychiatrique
    • La question du continuum et la vulnérabilité
    • L’anorexie mentale est-elle un culture-bound syndrome?
    • L’énigme de l’anorexie sans fat phobia
    • L’hypothèse de la transition culturelle
  • Chapitre 6 : FAMILLES ANOREXIQUES ET BOULIMIQUES
    • Hilde Bruch: derrière la fiction de l’enfant modèle
    • La théorie des systèmes familiaux
    • Des observations cliniques aux enquêtes scientifiques
    • Dynamiques familiales et avenues thérapeutiques
    • L’effritement du modèle
    • L’approche psychanalytique française
    • Une société pathogène?
  • Chapitre 7 : UNE SAISIE PAR LE SOCIAL
    • Premières analyses féministes : l’aliénation
    • Anorexie et capitalisme
    • Le paradigme post-structuraliste
    • Performance, surveillance et spectacle
    • La production discursive des troubles alimentaires
    • Pratiques, morale et spiritualité
  • Chapitre 8 : EXCURSUS SUR LES NEUROSCIENCES ET L’ÉPIGÉNÉTIQUE
    • Problèmes cognitifs
    • Un modèle explicatif et ses conséquences thérapeutiques
    • Les réponses thérapeutiques et la question du lien social
    • L’émergence de l’épigénétique
  • Chapitre 9 : VERS UNE BIOLOGISATION DES PROBLÈMES SOCIAUX?
    • Une critique en deux mouvements de la normativité
    • Problèmes publics et problèmes sociaux
    • Au-delà du concept de problème social
    • Individualisme, autonomie et responsabilité
    • De l’individu psychologique au récit neurologique
    • Corps, esprit et vie sociale dans les neurosciences
  • Chapitre 10 : LA MALADIE MENTALE COMME EXPÉRIENCE PHYSIQUE
    • Le vécu sensible de la maladie mentale
    • Déviance et pathologie: une hypothèse
    • Corps et espaces
    • Émotions et sensations
    • Surmonter les limites du langage
  • CONCLUSION
  • BIBLIOGRAPHIE

Pour qui?

Cet ouvrage intéressera les étudiants, les chercheurs et les intervenants.

Additional information

Year

Collection

Editor

Format

Industry
Institution

Language

ISBN

Number of Pages

Range of Pages

Size

Reviews

There are no reviews yet.

Be the first to review “Anorexie, boulimie et société : Penser des corps qui dérangent”

You may also like…